Nouveaux bâtiments pour le stockage temporaire du combustible usé à Doel et Tihange

Electrabel envisage la construction et l'exploitation de nouveaux bâtiments sur les sites des centrales nucléaires de Doel et de Tihange dans lesquels des conteneurs renforcés avec des éléments combustibles usés pourront être stockés temporairement. Les bâtiments s'appelleront SF² (Usine de Stockage de Combustible Usé) et sont indispensables pour pouvoir démarrer le démantèlement après l'arrêt définitif des centrales.

Aucune décision politique finale n'a encore été prise actuellement en Belgique concernant la destination à long terme de la matière fissile usagée. Par conséquent, l'Agence nationale des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) ne peut pas encore mettre à disposition une installation d’entreposage définitif. Dans l’intervalle, les éléments combustibles doivent donc être stockés sur les sites eux-mêmes en toute sécurité. 

Les sites des centrales nucléaires de Tihange et de Doel possèdent déjà des bâtiments dans lesquels sont stockées, en toute sécurité, les matières fissiles usagées. Les possibilités de stockage actuelles approchent cependant de leur limite. Une fois les bâtiments de stockage actuels remplis, les nouveaux éléments combustibles ne pourront plus être stockés. Dans ce cas de figure, après l’arrêt des centrales nucléaires prévu par la loi en 2025, il ne sera pas possible de débuter le démantèlement. C’est pourquoi les éléments combustible sont désormais stockés temporairement sur les sites eux-mêmes dans des conteneurs sûrs. 

Info SF² Doel          Info SF² Tihange

Qu'advient-il des matières fissiles usagées ?

Après 3 à 4 ans dans le noyau du réacteur, la matière fissile est épuisée et est définitivement évacuée du réacteur. Cette matière fissile usagée contient encore beaucoup de chaleur et émet des rayonnements. Pour refroidir, ils sont placés pendant 5 à 10 ans au sein d’un bassin d'eau dans un bâtiment renforcé de la centrale nucléaire.

Stockage humide et sec

A la centrale nucléaire de Tihange, les éléments sont ensuite déplacés dans un autre bâtiment conçu à cet effet où ils sont également entreposés sous l'eau. Il s'agit de «stockage humide».     

natte stokage

À Doel, le « stockage à sec » est utilisé. Après refroidissement dans le premier bassin d'eau, les éléments sont transportés dans des conteneurs solides prévus à cet effet qui sont ensuite entreposés dans un bâtiment : le bâtiment des conteneurs de matière fissile. Ce bâtiment est utilisé depuis 1995, en toute sécurité.

Electrabel a des expériences positives avec les deux possibilités de stockage : stockage à sec à Doel et stockage humide à Tihange. Les échanges d’expériences sur le plan international indiquent que les deux possibilités de stockage satisfont aux exigences en matière de sûreté nucléaire. Dans d’autres pays aussi, les deux types de stockage sont utilisés en fonction des besoins locaux.

Après plusieurs analyses sur la capacité de stockage supplémentaire, Electrabel a opté pour une installation de stockage de type sec. Ce type de stockage offre davantage de flexibilité. Dans le « stockage à sec », la matière fissile usagée est stockée dans des conteneurs dans un but double. Les conteneurs disposent d'un permis pour le stockage (temporaire) et le transport (à l'intérieur et à l'extérieur du site) dans le cadre d'une élimination définitive des éléments combustibles.

Sûreté nucléaire, première priorité

La sûreté nucléaire est la priorité absolue pour Electrabel ! Pour garantir celle-ci, nous disposons de différentes barrières destinées à protéger le combustible nucléaire contre les événements externes.

La protection la plus importante est le conteneur dans lequel la matière fissile est stockée. Celui-ci est résistant aux risques internes et externes tels que l’humidité, la corrosion, le feu, les explosions, les tremblements de terre et même la chute d'un avion. Le confinement des matières radioactives est également garanti en toutes circonstances. En plus du conteneur, le bâtiment offre en outre une barrière supplémentaire et une protection contre les rayonnements. Le bâtiment est résistant, entre autres, aux phénomènes naturels extrêmes tels que les tremblements de terre.

Propriétés du conteneur de matière fissile

Sur le site de la centrale nucléaire de Tihange, les travaux ont commencé début 2020 avec pour objectif de mettre en service le nouveau bâtiment de stockage dans le courant de 2023. En ce qui concerne la centrale nucléaire de Doel, les travaux vont commencer dans le courant de 2021 avec pour objectif la mise en service du nouveau bâtiment de stockage durant le premier semestre de 2025.

Les bâtiments sont prévus pour une période de stockage de 80 ans. Cela a été discuté et approuvé par l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN). La durée d'efficacité des conteneurs dépend de la décision que doit encore prendre le gouvernement belge en ce qui concerne l'élimination définitive de ces déchets en Belgique et la construction et la mise en service de cette évacuation définitive par l'ONDRAF.

Compte tenu des informations actuelles, nous partons du principe qu'après une période de 80 ans, un autre site sera disponible pour le stockage définitif ou l'évacuation de la matière fissile usagée.

Le bâtiment

Le nouveau bâtiment de stockage provisoire recevra le nom SF2 (Spent Fuel Storage Facility) et ressemble en grande partie au bâtiment existant sur le site de la centrale nucléaire de Doel.

Sur les sites de la centrale nucléaire de Doel et Tihange, le bâtiment se compose d'une salle de soins et d'une zone de stockage. L'espace de stockage mesure 90 mètres de long, 36 mètres de large et 23 mètres de haut. Dans sa conception, il y a 108 positions, ce qui équivaut à 18 rangées de 6 places chacune. 11 places restent libres pour permettre les mouvements de conteneurs dans toutes les situations. Cela signifie que 97 conteneurs peuvent être placés dans le nouveau bâtiment.
Ces conteneurs ont un diamètre d'environ 2,5 mètres, une hauteur de 6 mètres et pèsent environ 100 tonnes à vide. Nous pouvons stocker jusqu'à 24 éléments combustibles usés dans un conteneur.

Le combustible usé reste chaud pendant longtemps. Le nouveau bâtiment - tout comme le bâtiment actuel de Doel - sera conçu en utilisant une ventilation passive, c'est-à-dire sans ventilateur, pour dissiper cette chaleur. De cette façon, le refroidissement est toujours garanti.

Ventilation passive du bâtiment

Le bâtiment ne résiste pas seulement aux phénomènes naturels exceptionnels tels que les tremblements de terre, l'élévation attendue du niveau de la mer a également été prise en compte. 

En soi, un bâtiment n'est pas nécessaire pour la protection des conteneurs car ils sont conçus de telle manière qu'ils garantissent eux-mêmes la sécurité du combustible usé. Dans de nombreuses centrales nucléaires, comme aux États-Unis, les conteneurs sur les sites sont simplement placés en plein air, mais en Belgique, nous optons pour un concept de sécurité encore plus fort.

Quantité de matières fissiles usagées

90% du total des déchets radioactifs en Belgique sont faiblement radioactifs. Cela concerne les déchets à courte durée de vie tels que les gants, les vêtements de travail, les masques, etc. Seulement 1% du total des déchets radioactifs est très actif et provient du combustible nucléaire des centrales nucléaires de Doel et Tihange. Ces déchets de haute activité contiennent 95% de la radioactivité totale de l’ensemble des déchets radioactifs belges.

La quantité annuelle de combustible usagé produite à la centrale nucléaire de Doel et Tihange est d'environ 20 tonnes par réacteur et par an. Pour toutes les centrales nucléaires combinées, cela signifie 5 grammes par habitant de la Belgique par an ou l'équivalent d'un dé à coudre.

Les déchets générés sont l'un des sous-produits de l'électricité fournie par l'énergie nucléaire. En ce qui concerne ces déchets, il s'agit de produits techniquement sûrs à manipuler et pouvant être stockés de manière contrôlée, sur le long terme.