Questions clés sur les centrales nucléaires

Les centrales nucléaires vont-elles toutes fermer ? L’accord de gouvernement du 30 septembre 2020 précise l’ambition des autorités de sortir du nucléaire d’ici fin 2025, conformément à ce qui est stipulé dans la loi de 2003 approuvée par le gouvernement de l’époque.

Concrètement, pour les quatre centrales de Doel et les trois de Tihange, cela signifie que Doel 3 s’arrêtera en octobre 2022, tandis que Tihange 2 cessera ses activités le 1er février 2023. Les trois premiers réacteurs, Doel 1 et 2, ainsi que Tihange 1, ont pu rester opérationnels dix ans de plus, moyennant des investissements et des contrôles. Entre le 15 février et le 1er décembre 2025, ces 3 réacteurs cesseront définitivement leur production.

La préparation de l’arrêt et du démantèlement des centrales nucléaires est également pleinement entamée.

ENGIE a pris connaissance de la décision du gouvernement belge de faire évoluer sa politique énergétique, dans les circonstances géopolitiques actuelles, en prolongeant le nucléaire jusqu’en 2035.

Le 18 mars ENGIE a pris connaissance de la décision du gouvernement belge de faire évoluer sa politique énergétique, dans les circonstances géopolitiques actuelles, en prolongeant le nucléaire jusqu’en 2035.

ENGIE apportera son concours à cette réflexion, en étudiant avec le gouvernement la faisabilité et les conditions de mise en œuvre des solutions envisagées à ce stade. 
 
La décision de prolonger les centrales de Doel 4 et Tihange 3 soulève en effet des contraintes importantes de sûreté, de régulation et de mise en œuvre, d'autant que cette prolongation interviendrait alors même que les activités de démantèlement sur des unités voisines auront commencé. Elle présente ainsi un profil de risque qui dépasse, par son caractère imprévisible et par son ampleur, l’activité normale d’un opérateur privé. Le schéma retenu devra permettre un alignement structurel des intérêts des parties prenantes ainsi qu'un partage adéquat des risques et des opportunités.

Entre temps, Electrabel continue à opérer dans le cadre légal en vigueur sur la sortie du nucléaire. D’ici fin 2025, notre principale mission demeure la production sûre et fiable d’électricité. 

Vous trouverez sur cette page les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant la situation actuelle de nos centrales nucléaires.