L'échelle INES (International Nuclear Event Scale) est utilisée depuis les accidents de Three Miles Island (1979) et de Tchernobyl (1986). Ces deux événements ont souligné la difficulté avec laquelle le secteur nucléaire communiquait avec la presse et avec le grand public. Il était urgent de disposer d'une échelle de référence pour les incidents ou accidents nucléaires.

Echelle INES

L'échelle INES classe tous les événements impliquant des sources de rayonnements ionisants qui ont (peuvent avoir) un impact sur la sécurité des personnes et de l'environnement. Concrètement, cela peut aller de l'exécution tardive d'un test à un accident grave dans une centrale nucléaire. L'échelle a été conçue au départ pour les grandes installations nucléaires, mais depuis une révision approfondie en 2008-2009, elle est également utilisée pour les plus petites installations et les activités industrielles avec des sources radioactives et des transports. Une nuance importante est que cette échelle est un simple outil de communication. Le nombre d'événements INES n'est donc pas représentatif de la sûreté d'une installation nucléaire.

Les avis INES de toutes les installations nucléaires belges sont repris sur le site Web de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire.